ToulÉco

Publié le dimanche 22 janvier 2017 à 18h29min

Terres Cuites du Savès habille les façades toulousaines

Publirédactionnel en partenariat avec

PME de onze salariés, Terres Cuites du Savès produit chaque quelque 2500 tonnes de la célèbre brique rose de Toulouse.

Quel est le point commun entre la médiathèque José-Cabanis, la nouvelle maison de retraite des Petites Soeurs des Pauvres située avenue Jean-Rieux, l’accueil grand public de la préfecture, ou encore les imposants immeubles du quai de la Chaussée en bord de Garonne ? Ces bâtiments bien connus des Toulousains sont tous habillés des briques réalisées par les Terres Cuites du Savès.

Si cette PME haut-garonnaise de onze salariés a pu répondre à des chantiers de cette importance, c’est avant tout grâce à sa stratégie de spécialisation. « Nous avons souhaité nous concentrer sur la brique de façade et de parement. Nous avons étoffé notre outil de production pour pouvoir répondre à de plus importants volumes, et avons obtenu le label CE », explique Denis Bazin, qui a repris en 2009 cette entreprise créée par son beau-père Jean-Pierre Gélis avec son frère Roger.

Chaque année, ce sont ainsi 2500 tonnes de briques qui sortent de l’usine des Terres Cuites du Savès. Soit l’équivalent de 15.000 à 20.000 m² de façades. Des produits à la fois destinés aux principaux réseaux de distribution de matériaux de la région, mais aussi donc aux grands chantiers. « Nous collaborons notamment avec les promoteurs immobiliers, les architectes et les divers acteurs de la construction », précise Denis Bazin.

Parmi les vastes projets à venir : le grand ensemble immobilier Carré d’Art, qui doit voir le jour face au musée des Abattoirs, mais aussi le futur bâtiment de Toulouse School of Economics, l’école d’économie de la Ville rose. Deux nouvelles vitrines de choix pour les briques des Terres Cuites du Savès.