ToulÉco

Publié le jeudi 16 mai 2019 à 20h37min par Audrey Sommazi

Toulouse. Caso Patrimoine rachète le cinéma UGC et ouvrira une boutique en 2021

Caroline et Sophie Monné, à la tête de Caso Patrimoine, sont les nouvelles propriétaires du cinéma UGC à Toulouse qui fermera définitivement en juin. Elles souhaitent implanter à la place une enseigne commerciale.

Clap de fin pour le cinéma UGC implanté sur les allées Franklin-Roosevelt de Toulouse depuis 1976. Quarante deux ans plus tard, ce complexe éteint les lumières de ses neufs salles obscures en juin. A la suite d’un appel d’offres lancé au printemps 2019 pour le rachat de ce bâtiment de 3000 m² qui fut l’ancien Théâtre des Variétés, édifié entre 1836 et 1837 sous la direction de l’architecte en chef de la ville Urbain Vitry, Caso Patrimoine est désormais le nouveau propriétaire.

Cette foncière, créée par Robert Monné en 2002 et aujourd’hui gérée par ses deux filles Caroline et Sophie, a mis sur la table 23 millions d’euros pour racheter cet établissement reconnaissable depuis la rue avec sa façade blanche de style Art déco, inscrite depuis 1974 à l’inventaire des Monuments Historiques. « Notre projet est de rajouter 1000 m² d’espace sans pousser les murs », explique Sophie Monné, co-gérante de Caso Patrimoine. « Nous avons un intérêt pour une boutique, une enseigne internationale. Elle ouvrira au plus tôt dans deux ans ». Dans l’intervalle, la foncière envisage de louer l’espace de façon temporaire à des évènements de préférence culturels. « On veut faire vivre ce lieu, sans le laisser vacant », poursuit la cogérante.

Diversification avec le château de Frouzins

Caso Patrimoine, déjà propriétaire de l’immeuble qui héberge le premier Starbucks Coffee voisin du cinéma UGC, poursuit son développement. Place Wilson, l’entreprise a racheté fin 2018 la bâtisse occupée par la boutique Cartouche. « Un changement d’enseigne s’opérera en juillet au rez-de-chaussée et les deux étages seront aménagés en bureaux », ajoute Sophie Monné.

Un peu plus loin, à quelques immeubles, la foncière a repris un commerce de 750 m² rue des Marchands dans lequel s’installera un Carrefour ainsi que l’immeuble de l’ancien magasin Kings Jouet rue des Filatiers. Celui-ci deviendra lui aussi un supermarché Carrefour.

Avec dix-huit salariés et un chiffre d’affaires de 200 millions d’euros - résultat qui comprend l’activité de la filiale de promotion immobilière Green City - Caso Patrimoine pense aussi à la diversification de son activité. Le domaine des Demoiselles à Frouzins, qui fut le premier bien de la foncière, en est l’exemple. Après des travaux d’un montant de 2 millions d’euros, ce château du 18e siècle qui s’étend sur 110 hectares rouvrira ses portes en 2020 pour l’organisation de mariages et de séminaires d’entreprise.
Audrey Sommazi

Sur la photo : Le cinéma UGC sur les allées Roosevelt à Toulouse devrait fermer ses portes en juin et laisser la place à une enseigne commerciale d’ici deux ans. Crédits A.S.