ToulÉco

Publié le jeudi 17 mai 2018 à 21h13min par Béatrice Girard

Toulouse. Des privés investissent 26 millions d’euros dans l’ambitieux projet de la Cartoucherie

Gastronomie, culture, services, co-working, sport… Voilà les grands thèmes de la reconversion annoncée des anciennes halles de la Cartoucherie. Le programme du futur tiers-lieu a été dévoilé par Toulouse Métropole et la société Cosmopolis. Celle-ci investit 26 millions d’euros dans ce (...)

La Cartoucherie de Toulouse n’en finit pas de se réinventer. En plus des bureaux, logements, hôtel, écoles et commerces, l’ancien site militaire occupé par Giat Industrie, disposera bientôt d’un tiers-lieu de 15.000 m² dans les deux anciennes halles historiques 128 et 121. « Grâce à ce nouvel espace, le site industriel sera reconverti dès 2020 dans une approche multi-thématique », s’est félicité le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc lors de la présentation officielle du projet sur place.

En effet, 26 millions d’euros sont investis dans le futur espace par le biais d’une maîtrise d’ouvrage qui rassemble sept partenaires au sein de la société Cosmopolis. Ainsi, le porteur du projet Sylvain Barfety apporte 30% du capital via sa société Azalay SAS. L’association UCPA contribue à hauteur de 20%. La conciergerie Palanca Allo Bernard, Gilles Jumaire, producteur et fondateur de Bleu Citron et Thierry Monnassier, conseiller en concept culinaire apportent respectivement 15% chacun. Enfin, les 10% restant sont injectés pour moitié par The Roof Toulouse qui crée et exploite des sites d’escalade et par Immo Retail, filiale du groupe Carrère qui exploitera des locaux commerciaux.

Malgré ces capitaux privés, le projet a été élaboré en étroite concertation avec la collectivité et Oppidéa, la Sem de Toulouse Métropole, qui aménage la Zac de la Cartoucherie. « Par définition ce tiers-lieu ne sera pas un simple espace immobilier », insiste Sylvain Barfety, ancien directeur du développement économique de Darwin écosystème à Bordeaux. « Il doit être porteur d’une utopie et surtout favoriser une grande mixité d’usage pour travailler, se détendre, se cultiver… Il sera ouvert et accessible à tous 24h sur 24, 7 jours sur 7. »

Vingt-six restaurants sur 3000 m²

Cinq pôles thématiques seront aménagés dans les deux halles (ici matérialisées en rouge). Dans la plus vaste, le projet fera la part belle à la gastronomie avec vingt-six points de restauration disséminés sur près de 3000 m², sur le modèle de la LX Factory à Lisbonne. Ils seront exploités en priorité par des restaurateurs locaux, une brasserie artisanale et des espaces dédiés à des ateliers cuisine. Au premier étage et avec une vue plongeante sur la halle gourmande, une librairie exploitée par l’enseigne l’Autre Rive, présente quartier Saint-Cyprien, est annoncée. Des espaces de co-working permettant d’accueillir 250 postes de travail, une conciergerie et 3000 m² dédiés aux pratiques sportives géré par The Roof et l’UCPA (murs d’escalade, squash, fitness, école de danse), trouveront aussi leur place.

Une salle de spectacle modulable et complémentaire au Zénith

Partie prenante du quartier, la grande halle sera traversée par une travée verte, sorte de jungle urbaine, qui fera la jonction avec la trame verte de la Cartoucherie.
Côté culture, un cinéma de quatre salles sera implanté dans la plus petite halle de 1200 m². Enfin, un nouveau bâtiment sera construit pour accueillir une salle de spectacle modulable et pensée comme une offre complémentaire à celle Zénith situé à proximité. Sa jauge pourra accueillir jusqu’à 800 personnes debout. « Nous y envisageons une programmation musicale pluriculturelle grand public trois à quatre jours par semaine et le reste du temps, une ouverture aux entreprises, » a précisé Gilles Jumaire. Le permis de construire de ce projet dont la conception a été confiée à deux architectes, Chloé Bodart (Construire) et Claire Furlan (OECO / œuvre collective), sera déposé en juillet prochain. Les travaux débuteront en 2019 pour une livraison globale dès 2020.
Béatrice Girard

Sur la photo : Le permis de construire de ce programme de 15.000 m² sera déposé
en juillet prochain et la livraison du tiers-lieu est prévue pour 2020. Crédit photo : Christophe Picci et 3D Cosmopolis