ToulÉco

Publié le lundi 24 septembre 2018 à 18h40min par Martin Venzal

Toulouse. L’ancien patron du Stade Toulousain rejoint Oaklins France

Il a changé de mêlée. René Bouscatel a rejoint il y a quelques mois la banque d’affaires et de conseil en fusions acquisitions Oaklins France. Objectif : faire profiter de son réseau et de son relationnel.

Ils sont près de 700 professionnels à travers le monde, dont plus d’une trentaine en France : le réseau Oaklins rallie ainsi des spécialistes du conseil en fusion-acquisition et une banque d’affaires sous une même bannière. Le bureau toulousain, créé en 2011 par Jean-Pierre Chometon et Raphaël Petit sous l’enseigne Aelios Finance, compte désormais huit collaborateurs et réalise entre trente et quarante opérations par an sur le middle market, avec des opération de financement à partir de 4 ou 5 millions d’euros. Leurs spécialités : la levée de fonds, le développement et enfin, la transmission d’entreprises, notamment dans le secteur de la PME industrielle.

Oaklins Toulouse vient de procéder à un recrutement de choix, en accueillant au printemps dernier René Bouscatel, ancien patron du Stade Toulousain. Son réseau et son approche ont fait la différence. « Acheter une entreprise, c’est autrement plus complexe que d’acquérir un bien immobilier. Il faut faire le bilan de l’actif, et tenir compte de la psychologie du dirigeant, qui lors d’une vente, ne veut pas seulement un chèque », détaille Jean-Pierre Chometon, co-fondateur d’Oaklins France. « La personnalité de René Bouscatel a été déterminante dans son recrutement. C’est un humaniste, et au delà des critères professionnels, il sait approcher les chefs d’entreprises et les comprendre, quand il s’agit d’apréhender ce type d’opération. » L’intéressé confirme : « Oaklins possède une véritable crédibilité et ils ont une méthodologie très précise quand il s’agit d’évaluer une transmission d’entreprise. J’interviendrai plus en amont, dans la proximité avec les cédants et les achetants potentiels. »

Ancien président du Stade Toulousain, René Bouscatel a été avocat pendant près de quarante ans. « Je vais travailler sur la mise en relation avec mon réseau et apporter à court terme mon expérience et ma connaissance du secteur économique régional. Et travailler sur le développement de l’activité d’Oaklins avec une équipe très participative », conclut-il. La direction d’Oaklins France compte sur cette nouvelle recrue pour gagner de nouveaux marchés. Actuellement, plus des deux tiers des opérations sont réalisées dans la couronne toulousaine, mais la sphère d’influence concerne tout le sud-ouest. L’entreprise compte trois bureaux à Paris, Lyon et Toulouse, mais envisage de nouvelles ouvertures ailleurs dans l’Hexagone.
M.V.

Sur la photo : de gauche à droite, René Bouscatel, Raphaël Petit et Jean-Pierre Chometon. Photo Hélène Ressayres - ToulÉco