ToulÉco

Publié le mardi 25 juin 2019 à 21h25min par Johanna Decorse

Toulouse. Le tableau Judith et Holopherne du Caravage vendu à deux jours des enchères

Coup de théâtre. Le tableau Judith et Holopherne attribué au Caravage et qui devait être présenté aux enchères jeudi 27 juin à Toulouse, a été vendu à un acheteur étranger deux jours avant l’événement. Disparu durant plusieurs siècles, redécouvert dans un grenier à Toulouse en avril 2014, ce chef d’oeuvre dont l’authenticité a fait l’objet d’un long débat, devait atteindre des sommets lors des enchères du 27 juin prochain. Estimé entre 100 et 150 millions d’euros, il allait être mis à prix à 30 millions d’euros.

« Le tableau a été vendu de gré à gré à un acheteur étranger. Il va donc quitter le sol français. Cet accord est couvert par un engagement de confidentialité pour ce qui concerne le prix et l’identité de l’acheteur », ont indiqué dans un communiqué le commissaire-priseur toulousain Marc Labarbe et le cabinet d’expertise Turquin qui durant cinq ans a mené de nombreuses analyses techniques, stylistiques et historiques pour authentifier l’oeuvre.

Montrée à Milan, Londres, Paris, New York et Toulouse où plus de 20.000 personnes se sont déplacées ces derniers mois pour l’admirer, cette toile du Caravage dont on ne connait que soixante-cinq œuvres dans le monde, sera prochainement exposée dans un grand musée. C’est la « mise en lumière aux yeux de tous » du tableau qui aurait convaincu les propriétaires de préférer cette offre.