ToulÉco

Publié le jeudi 30 novembre 2017 à 20h56min par Natacha Zimmermann

Toulouse. Les appétits du groupe Rouaix, spécialiste du rachat de crédits

Le groupe toulousain Rouaix, spécialisé dans le regroupement de crédits pour les personnes physiques vient d’acquérir deux nouvelles sociétés, Solution finance et Horizon finance. Et il ne compte pas s’arrêter là : d’autres entreprises devraient les rejoindre d’ici trois ans.

Il est déjà l’un des trois leaders du regroupement de crédits en France, et ne compte pas s’arrêter là. Le groupe Rouaix, basé à Toulouse, annonce l’intégration de deux nouvelles sociétés : Solution finance (quarante employés, 4 millions d’euros de chiffre d’affaires), basée à Lille et spécialisée sur le Web, et Horizon finance (cinq salariés, 2 millions d’euros de chiffre d’affaires), implantée à Nice et centrée sur la prescription de clients par les banques.

Un marché qui se développe

Avec l’arrivée de ces deux nouvelles sociétés, le groupe prend de l’ampleur. En avril 2019, quand les acquisitions seront confirmées, Rouaix groupe pèsera 20 millions d’euros de volume d’affaires, contre 12 à 13 millions aujourd’hui. Un succès qui, selon Eric Rouaix, PDG du groupe, ne devrait pas faiblir. « Le marché se développe, explique-t-il. Parce que le courtier ne propose pas que des services comme la banque, il est là pour rendre service à son client, la relation est différente. »

C’est en 2000 qu’Eric Rouaix a lancé sa société de regroupement de crédits, d’abord avec des agences physiques, puis en regroupant ses équipes à Toulouse. En 2013, il rachète, avec ses propres fonds, une première société, Optimum, basée à Laon (Picardie). Avec l’arrivée du fonds d’investissement français Blackfin au capital à hauteur de 80% en 2016, le groupe se développe encore.

Prochain défi : créer un « grand pôle de courtage »

Eric Rouaix ne compte d’ailleurs pas s’arrêter là. Celui qui estime avoir eu « du flair et beaucoup de chance » se lance un nouveau défi. D’ici 2020, il compte d’abord avec le renforcement de son activité de regroupement de crédits, en cherchant à acquérir des courtiers régionaux, « bien implantés, qui ont une certaine notoriété, mais qui ont besoin de moyens », notamment en région Île-de-France, à l’Est ou du côté de la Bretagne.

Rouaix groupe devrait aussi se lancer dans le prêt immobilier. « Nous sommes actuellement en discussion pour une acquisition spécialisée dans ce secteur, en espérant que cela puisse se faire courant 2018 », explique Eric Rouaix. Le but : « créer un grand pôle de courtage », lui permettant de doubler encore son chiffre d’affaire et son nombre de collaborateurs. Ils sont actuellement 200, répartis sur les deux sites toulousains, et ceux de Lille, Laon, et Nice, et les effectifs pourraient logiquement atteindre les 350 et 400 salariés les trois prochaines années.
Natacha Zimmermann

Sur les photos :
En haut : La société toulousaine Rouaix devrait atteindre 350 à 400 salariés.
En bas : Eric Rouaix, PDG du groupe. Crédits : DR