ToulÉco

Publié le mardi 23 juin 2015 à 17h30min par Julie Rimbert

Toulouse. Les victimes d’AZF ne veulent pas d’un procès à Paris

Une trentaine de sinistrés de l’explosion de l’usine AZF a manifesté ce mardi 23 juin devant le palais de justice pour demander la tenue du troisième procès à Toulouse, et non à Paris. Face à l’importance des frais, les parties civiles craignent de ne pouvoir assister à l’audience.
Environ 8000 euros pour quatre mois de procès à Paris. C’est la somme que devront débourser les parties civiles de la catastrophe AZF suite à la décision de la Cour de cassation de casser l’arrêt de la cour d’appel de Toulouse condamnant Total et son ancien directeur. Il y aura donc bien un troisième (...)