ToulÉco

Publié le dimanche 29 octobre 2017 à 17h00min

Toulouse. Mathieu Herenger, la main à la pâte

Publirédactionnel en partenariat avec

Passionné de foot, Mathieu Herenger est aussi un féru de pain. Artisan du déploiement de l’enseigne La Panetière dans la région, il s’est lancé à son compte et comptera une dizaine de boulangeries en propre d’ici fin 2017.

De sa formation au CFA de Muret et de ses débuts en boulangerie, Mathieu Herenger a conservé quelques (bonnes) habitudes. Un début de journée dès 4 heures, le plaisir de choisir ses farines et de créer ses recettes, le sourire au moment de passer derrière le comptoir pour discuter avec la clientèle… Et, évidemment, le goût du bon pain. Mais ce Toulousain de 37 ans est aussi guidé par sa passion d’entreprendre.

C’est d’ailleurs ce qui l’a conduit à délaisser rapidement ses fours pour intégrer le groupe Moly, où il a contribué à l’ouverture de 80 boutiques La Panetière dans la région. Un solide bagage avant de se lancer à son compte. Mathieu Herenger a franchi le pas en 2006, en ouvrant sa première boulangerie avenue Camille-Pujol. Il en comptera dix dans l’agglomération toulousaine d’ici la fin de l’année. Dont celle de Lardenne, devenue le navire amiral de son groupe et le fournisseur du pain que les partenaires peuvent déguster les jours de match au Stadium.

Une fierté pour ce passionné de foot, que son père emmenait déjà voir les Violets lorsqu’il était enfant. Malgré cette croissance express, le jeune patron s’attache à passer quotidiennement dans chacune de ses boutiques et n’hésite pas à mettre la main à la pâte (à pain) lorsque l’un de ses boulangers est absent. Parallèlement, le goût de l’entrepreneuriat a poussé Mathieu Herenger vers le monde de la promotion immobilière. « C’est une activité que j’ai envie de développer davantage, mais elle restera tout de même secondaire », témoigne-t-il. La boulangerie reste le moteur et mon véritable métier. »