ToulÉco

Publié le mardi 2 mai 2017 à 19h30min par La Rédaction

Toulouse. Olivier Arsac quitte Debout la France

Représentant local de « Debout la France », le conseiller municipal toulousain en charge de la sécurité Olivier Arsac a pris congé du parti dirigé par Nicolas Dupont-Aignan après que ce dernier ait annoncé sa volonté de devenir Premier ministre de Marine Le Pen.

« (…) le Front national reste aux yeux de trop de nos concitoyens une menace, facteur d’angoisse et de division. (…) Dans ces conditions je désapprouve l’attitude consistant à faire la courte échelle au FN. Ma filiation gaulliste et mon engagement souverainiste m’amène plutôt à appeler de mes vœux une recomposition de la droite et la création d’un grand mouvement social colbertiste patriote et eurosceptique tel que pouvaient l’incarner Charles Pasqua et Philippe Séguin », explique Olivier Arsac en appelant à voter Emmanuel Macron.

En plus de quitter son parti, Olivier Arsac renonce également à se présenter aux législatives sous l’étiquette DLF sur la première circonscription de Toulouse.