ToulÉco

Publié le lundi 25 mars 2019 à 18h21min par Audrey Sommazi

Toulouse. Pour reprendre son souffle, Gimm Traiteur accueille à sa table trois associés

Le chef d’entreprise Gérard Baylé et deux chefs cuisiniers toulousains, Jérémy Morin et Philippe Braun font leur entrée au capital de Gimm Traiteur pour aider l’entreprise à retrouver la croissance.

Un directeur général aux ambitions démesurées, des contrats non rentables et la perte d’un important client - le Stade Toulousain- ont failli être fatal à Gimm Traiteur. « J’avais un genou à terre car je n’étais pas préparé en tant que chef d’entreprise à ces difficultés. Mais je me suis relevé », lance d’emblée Gérard Calvet, son fondateur et président. Pour faire face à une période de turbulences de deux ans, il restructure sa société en interne en se séparant d’une quinzaine de salariés et de l’activité mariage, pas assez rentable.

Et pour relancer la croissance, il ouvre le capital de la société à de nouveaux actionnaires. A commencer par Gérard Baylé, le fondateur de Tridem Pharma qui a revendu sa société au chinois Fosun il y a un an. « Gimm est associé à une image de qualité, porté par une cuisine d’excellence. L’entreprise dispose d’un volet de clients stables et fidèles et d’une base de chiffre d’affaires qui peut être accélérée par des apports financiers », explique Gérard Baylé pour justifier son choix. Gérard Calvet s’entoure également de deux noms de la cuisine gastronomique : le chef étoilé Jérémy Morin du restaurant étoilé l’Aparté à Montrabé ( Haute-Garonne) et de Philippe Braun de Chez Fifi, un établissement situé rue Croix-Baragnon à Toulouse.

« Une situation assainie »

Si Gérard Baylé apporte des financements, devenant dans la foulée actionnaire majoritaire, les cuisiniers amènent leur réputation. « Ce challenge est intéressant à relever », explique Philippe Braun, par ailleurs consultant aux Ateliers de Joël Robuchon. « La restauration est devenue un domaine très pointu dans lequel il faut travailler. On s’est alors demandé comment implanter cette nouvelle dynamique chez le traiteur en menant une réflexion sur la saisonnalité, le sourcing et la qualité des produits. »

Aujourd’hui, « la situation est complètement assainie, j’en suis fier », affirme Gérard Calvet, « et Gimm Traiteur s’ouvre à une nouvelle aventure ». Stabilisée et recapitalisée, l’entreprise se concentre désormais sur deux activités principales pour des clients en BtoB installés essentiellement à Toulouse et la première couronne. L’offre traiteur représente 80% de son chiffre d’affaires qui s’élève à 3,3 millions en 2018. Celle des plateaux repas complète l’activité à hauteur de 20%.
Audrey Sommazi

Sur la photo, Gérard Calvet, fondateur et président de Gimm Traiteur et ses nouveaux associés. De gauche à droite : Philippe Braun, Gérard Baylé et Jérémy Morin. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco

2 Commentaires

Répondre à cet article