ToulÉco

Publié le lundi 18 juin 2018 à 20h26min par Philippe Font

Toulouse. Siloe Mousse prépare son expansion grâce à sa mousse hyper-absorbante

La fabrication des flocons Captex développée par la société Siloe devrait lui permettre de s’installer dans l’industrie. Des perspectives de développement sont prévues dans les secteurs de la sécurité routière et de la mer.

La société Siloe Mousse installée à Bessières au nord-ouest de Toulouse a connu son heure de gloire le 29 mai 2018 dans le cadre du salon Preventica. À Lyon, l’entreprise dirigée par Didier Foltran et Gérard Salvy et qui compte une dizaine de salariés, a reçu le prix de l’innovation dans la catégorie « Gestion des produits dangereux » pour son produit Captex. Ce dernier, il se présente sous forme de mousse à cellules ouvertes, affiche des capacités d’absorption de liquide dix fois supérieure aux autres marques présentes sur le marché.

Le taux d’absorption du Captex est de plus de 1200% pour l’eau et de plus de 1100% pour les hydrocarbures, contre 80 à 300% pour les autres produits. Un kilo de mousse peut ainsi absorber jusqu’à douze litres de liquide. « C’est le fruit d’un travail de R&D de près de deux ans et demi », indiquent les deux dirigeants qui ont repris l’entreprise familiale spécialisée dans la mousse florale en 2005. « Durant ces longs mois de recherche et développement, nous avons passé beaucoup de temps à comprendre les besoins et les attentes des industriels, notamment ceux d’Airbus », ajoute Gérald Salvy. Entre temps, la société de Bessières a signé des contrats avec Arcelor Mittal, Sabena Tech, Tisseo ou Paprec.

1 million d’euros de chiffre d’affaires en 2018

L’entreprise qui a investi près de 100.000 euros dans sa politique d’innovation. Elle a vu trois de ses produits certifiés par le Cedre, le Centre de documentation, de recherche et d’expérimentations sur les pollutions accidentelles des eaux : Les flocons, les flocons en sachet avec un tissu hydrophile et un bac doté d’une mousse. « L’avantage est que l’absorption est instantanée et que l’eau ne coule pas », avance Didier Foltran. Le chiffre d’affaires de la société devrait atteindre le million d’euros en 2018, avec une progression de 30% sur le premier semestre 2018. Le début d’une nouvelle croissance, car les capacités du Captex intéressent des acteurs en dehors du monde industriel : si le produit reçoit l’agrément « sécurité routière » et l’agrément « mer », il pourra être utilisé sur les routes après les accidents routiers pour éponger les huiles et par les acteurs du monde maritime en cas de marée noire.

Et les deux dirigeants reconnaissent même être en pourparlers avec des assurances, leur produit pouvant être utilisé pour prévenir des inondations ! Une montée en puissance qui amène les deux dirigeants de Siloe Mousse à envisager un déménagement sur un site plus grand, toujours à Bessières. La future usine comprendra deux lignes de production distinctes : une pour la mousse florale et l’autre pour le Captex. L’installation dans les nouveaux locaux pourrait intervenir à la fin de l’année 2019.
Philippe Font

Sur la photo : Didier Foltran et Gérald Salvy les deux dirigeants de Siloe Mousse. Crédits : Ph.F - ToulÉco