ToulÉco

Publié le jeudi 6 juillet 2017 à 20h00min par Audrey Sommazi

Toulouse. Après un restaurant étoilé, En Marge devient un hôtel

A Aureville, l’hôtel En Marge vient d’ouvrir ses portes. Et marque une nouvelle étape dans le projet d’Isabelle Renimel et son époux Frank, le chef cuisinier étoilé, cinq ans après leur départ du centre-ville de Toulouse.

« Ne parlez pas trop de moi, mais de l’hôtel », demande timidement le chef étoilé Frank Renimel, qui s’efface volontairement pour laisser son bras droit - et épouse - parler de son projet. L’interlocutrice du jour, c’est elle : Isabelle Renimel. Patiente et persévérante, elle a mené à bien ce projet d’hôtel qui a mis cinq ans à prendre forme. Depuis la naissance de l’idée qui date de l’installation du restaurant En marge à Aureville, en 2012, à son ouverture en ce mois de juin.

Attenantes au restaurant, dans une aile indépendante d’un ancien corps de ferme du 19e siècle, les cinq chambres et suites ont été aménagées et décorées par Isabelle Renimel. « Je suis contente du résultat car elles sont à mon image : discrètes et simples », assure la maitresse des lieux, qui a apporté un soin particulier aux moindres détails pour ne rien laisser au hasard. « J’ai fait tester les lits par les meilleurs clients du restaurant ainsi que par le personnel », poursuit-elle.

Cette nouvelle offre devrait permettre de contenter les clients du restaurant qui ont été 15.000 en 2016 à déguster la cuisine gastronomique du chef étoilé. « Nous répondons à leur demande », affirme Frank Renimel, auréolé d’une première étoile en 2003. « Même si nous sommes situés à quinze minutes de Toulouse, ils ne peuvent pas repartir en ayant bu. Désormais, ils peuvent prendre le temps de boire un digestif et de fumer un cigare ».

En septembre, dans l’enceinte de l’hôtel, une salle de séminaire d’une quinzaine de places sera ouverte aux entreprises pour la tenue de réunions.

La stratégie de la diversification

Pour passer du centre-ville de Toulouse à un grand espace sur les coteaux du Lauragais, le couple a investi 3 millions d’euros dans les travaux de rénovation et d’aménagement. Et a embauché du personnel pour atteindre un effectif de vingt-quatre salariés.

En cinq ans, En marge a changé de cap mais ce challenge est assorti d’une grosse pression. Car pour rentabiliser les investissements, il faut attirer les clients. Aussi, le couple a affuté sa stratégie en misant sur la communication par une présence plus prononcée sur les réseaux sociaux et en diversifiant les activités en lien avec la cuisine.

Ainsi, Frank Renimel, chef d’entreprise à l’occasion, a lancé sa société de consulting pour proposer aux restaurants et traiteurs de la région des conseils. Pour l’heure, la jeune entreprise créée il y a plus d’un an affiche des résultats encore timides : cinq à six clients. Le chef cuisinier est aussi formateur : il donne des cours individuels aux particuliers.
Avec un chiffre d’affaires de 1,8 million d’euros l’an dernier, contre 1,3 million en 2015, En marge est en croissance. L’enseigne devrait dépasser 2 millions cette année.
Audrey Sommazi

sur la photo de Une : Isabelle et Frank Renimel posent devant l’hôtel sur les hauteurs d’Aureville. Le nouvel hôtel En marge vient d’ouvrir ses portes. Photos Rémy Gabalda - ToulÉco