ToulÉco

Publié le jeudi 7 février 2019 à 18h50min par Johanna Decorse

Tourisme. 2019 sera l’année de la Haute-Garonne secrète

Axées depuis 2016 sur les locomotives que sont Toulouse, le Canal du Midi ou encore les Pyrénées, les opérations de promotion du comité départemental du tourisme vont cibler en 2019 une autre facette du territoire : la Haute-Garonne secrète.

Leurs pas les conduiront sur les traces de Nostradamus et du prétendu trésor caché sous la villa gallo-romaine de Chiragan, dans le choeur de la cathédrale de Saint-Bertrand-de-Comminges qui bénéficierait d’énergies telluriques « guérisseuses ». Plus au nord, les visiteurs, Toulousains en exploration ou touristes d’ailleurs, s’arrêteront à Verfeil, sur les pas des Petites Filles modèles ou à la porte du hameau de Saint-Rome, concentré des habitats du monde imaginé par le vicomte de La Panouse. C’est la Haute-Garonne secrète, insolite, mystérieuse ou cachée, que le comité départemental du tourisme s’est fixé de valoriser en 2019.

« Après avoir capitalisé depuis 2016 sur les sites majeurs et thèmes incontournables du département que sont le Canal du Midi, Toulouse, le territoire du Frontonnais et les Pyrénées, nous voulons aller plus loin dans la découverte d’une Haute-Garonne moins connue, dans l’idée de densifier notre offre touristique », explique Didier Cujives, président de Haute-Garonne Tourisme.

C’est ainsi qu’après la Très Haute-Garonne et ses dix-huit sommets de plus de 3000 mètres qui en font le deuxième département le plus haut de France, l’acteur touristique veut en montrer en nouvel aspect, aussi méconnu, en plongeant dans ses entrailles. En 2019, c’est la très basse Garonne qui sera mise en avant avec le réseau Félix Trombe, l’un des plus vastes réseaux de spéléologie d’Europe avec ses 116km de galeries souterraines.

Vingt itinéraires à découvrir

En marge d’un nouveau guide pratique de 98 pages, Évasion Haute-Garonne édité en français, anglais et espagnol et d’ores et déjà disponible dans les offices de tourisme et points info du département, vingt itinéraires de cette Haute-Garonne plus confidentielle seront proposés dès le mois d’avril. Conçues sous forme de road-book, ces routes thématiques seront à parcourir en un ou deux jours au départ de Toulouse, dans un rayon de 100 kilomètres, avec des propositions d’hébergement, de restauration, spot photo et des suggestions de visites.

Elles emprunteront bien sûr les chemins classiques du pastel, de Saint-Jacques-de-Compostelle, des cols du tour de France ou des lacs des Pyrénées fréquentés en 2018 par quelque 6 millions de touristes. Mais elles feront aussi quelques détours insolites par les marchés de plein vent, la tradition des brandons ou encore les secrets des coteaux du Girou…

Toujours dans le cadre de son plan d’action promotionnel 2019 qui mobilisera 600.000 euros sur un budget global de 4,1 millions d’euros, Haute-Garonne Tourisme prépare la refonte et la fusion de ses trois sites web (commercial, de destination et site mobile de séjour) avec l’intégration d’un blog sous forme de carnet de route avec conseils et bons plans. La mise en ligne est prévue en novembre 2019, tout comme le lancement d’une chaîne Youtube.
Johanna Decorse

Sur la photo : Le réseau spéléologique Félix Trombe, en Haute-Garonne, est le plus vaste de l’Hexagone. Accessible dès l’âge de 6 ans, il reste encore méconnu du grand public. Crédit CDT31 Manuel Huynh