ToulÉco

Publié le mardi 17 septembre 2013 à 15h34min par Virginie Mailles Viard

Trois mois après les inondations, la commune de Saint-Béat reste dans l’expectative

La crue qui a recouvert, le 18 juin, le sud de la Haute-Garonne et une partie des Hautes-Pyrénées est historique. Il faut remonter au XVIIIe siècle pour trouver des traces d’une telle montée des eaux. Saint-Béat a perdu la quasi-totalité de ses commerces, et son camping.
« Nous ne sommes pas en mesure de donner la date d’ouverture du magasin ». Sur les devantures des commerces de Saint-Béat, c’est le même message qui revient. Scotché sur des planches de bois qui dissimulent à peine l’étendue des dégâts. Plus de boulanger, plus de bureau de poste, ni de banque. Derrière les (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte