ToulÉco

Publié le jeudi 11 décembre 2014 à 17h50min par Nathalie Malaterre

Au viaduc de Millau, une addition parfois salée pour les restaurateurs de l’A75

La baisse du trafic autoroutier a généré un recul de l’activité des restaurateurs installés sur les aires de l’Aveyron. Si ce n’est, paradoxalement, sur celle du viaduc où l’on doit pourtant payer pour accéder. Mais un grand nom de la gastronomie est aux manettes.
L’originalité de la portion aveyronnaise de l’autoroute A75 tient à ses aires. Lors des négociations autour de la construction de l’infrastructure, il avait été décidé que l’exploitation des trois aires, pour la partie restauration, serait octroyée à des entrepreneurs du cru. Avec pour mission de mettre (...)