ToulÉco

Publié le jeudi 27 septembre 2018 à 18h45min par Philippe Font

Depuis Toulouse, W2P Production fait son cinéma dans haut-de-gamme et le digital

La société toulousaine s’est positionnée sur la niche de production audiovisuelle haut-de-gamme et confirme sa volonté de pérenniser son activité grâce au digital. Un créneau qui devrait lui permettre de confirmer son statut de producteur « en marge » du circuit traditionnel.

Tout le monde se souvient du film promotionnel sur le Renault Trafic façon K2000 : lors de sa sortie en 2014, il avait marqué les esprits et rencontré un réel succès sur le Web. Derrière cette parodie de la série des années 80 se cachent les Toulousains de W2P Production. Le scénario et la finalisation technique du spot ont été réalisés dans les locaux de la société toulousaine, quartier Saint-Michel à deux pas des berges de la Garonne. Créée il y a dix ans par Alban Taravello, la société enchaîne depuis les projets.

« Quand j’étais webdesigner, j’avais lancé la série satirique « DRH » et créé W2P Production pour financer la seconde saison », explique le jeune chef d’entreprise. Les équipes de W2P Productions ont poursuivi les tournages. Le premier film de la société a été réalisé pour le TFC, (le club toulousain fait toujours partie du portefeuille clients), et d’autres grands comptes prestigieux tels Pierre Fabre, Orange, Capgemini ou encore NRJ, ont eu droit à leur spot. « Le côté créatif, artistique, le feeling avec le client nous guident avant tout, l’important est de réaliser un bon film et raconter une bonne histoire, on veut allier le fond et la forme », confirment Alban Taravello et Fidel Balbona en charge de la prospection clients.

Réflexion digitale indispensable

Positionnée sur le haut-de-gamme, la société de productions toulousaine mène une cinquantaine de projets par an : après avoir traversé des turbulences économiques en 2017 causée par des creux d’activité, W2P Production qui salarie quatorze personnes, table pour l’année 2018 sur une stabilité de son chiffre d’affaires, aux alentours de 1,8 million d’euros. Et souhaite continuer à diversifier son activité en développant la branche W2P digital créée il y a six ans avec Étienne Dumas, associé historique d’Alban Taravello. « Cela s’inscrit dans le prolongement logique de la vidéo, avec des applications, des sites Web et les réseaux sociaux. La réflexion digitale est obligatoire et devient le prolongement indissociable de la vidéo ».

Aujourd’hui les tournages sont réalisés en multisupports et peuvent être diffusés sans autre montage à la télévision mais également sur Facebook ou Twitter par exemple. Pour Alban Taravello, le défi de W2P Production est « d’être présent sur tous les supports ». La pérennité de la société dans les années à venir passe par la réussite de ce défi.
Philippe Font

Sur la photo : Etienne Dumas, directeur associé W2P Digital, Alban Taravello, fondateur producteur et Fidel Balbona, directeur général adjoint. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco