ToulÉco

En réponse à :

LGV Bordeaux-Toulouse : Le « oui mais » de Gérald Darmanin

4 octobre 09:20, par Csc821

MR DARMANIN ÉVOQUE, QUAND ÇA L’ARRANGE L’ACCEPTION DES POPULATIONS POUR LE SUJET DONT IL VEUT VOIR ÉVACUER. POUR D’AUTRE SUJET C’EST CIRCULER IL N’Y A RIEN À VOIR. LE POUVOIR DANS SON CÔTÉ OBSCURE….

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.