Labatut Group : « Nous testons actuellement des camions à hydrogène »

Groupe familial né il y a plus de 100 ans, Labatut Group est actif dans le domaine du transport, de la logistique et de la distribution. L’entreprise haut-garonnaise se distingue par sa volonté de limiter au maximum son impact sur l’environnement. Sa présidente Jennifer Labatut-Darbas détaille ce positionnement et les ambitions du groupe.

Jennifer Labatut-Darbas, pouvez-vous nous présenter Labatut Group et nous dire comment il s’est emparé de cette dimension environnementale ?
Notre groupe, basé à Saint-Élix-le-Château, a 100 ans. Il emploie 700 collaborateurs et a réalisé, en 2019, un chiffre d’affaires de 75 millions d’euros. Nous prévoyons un chiffre d’affaires de 90 millions d’euros en 2020. Nous œuvrons dans le transport, la logistique (via notre entité Veolog) et la distribution urbaine/messagerie (Vert chez vous, Tam-Tam) notamment de produits textiles, cosmétiques, vins et champagnes et électroménager.

Cela fait très longtemps que cet aspect environnemental fait partie de nos valeurs, de notre ADN. Nous avons toujours eu conscience que le transport est un secteur très contributeur dans les émissions de gaz à effet de serre (GES). Nous avons eu à cœur d’investir dans les matériaux les moins polluants existant sur le marché. Nous étions toujours en veille sur les nouveautés technologiques allant dans ce sens. Mais le tournant est pour nous en 2011. J’étais enceinte de mes jumeaux et je me baladais en ville avec mon père quand on s’est pris en pleine figure la fumée noire d’un camion. Mon père m’a dit : « Il faut faire quelque chose avec la pollution des camions en ville, on a une responsabilité, il faut absolument que l’on agisse. » C’est là qu’est née notre filiale Vert Chez Vous spécialisée dans la distribution en ville, avec une flotte de petits véhicules roulant aux carburants alternatifs ou des vélos-cargos pour la livraison du dernier kilomètre.

Que change la crise actuelle pour vous ?
La crise a accéléré la prise de conscience des consommateurs par rapport au respect de l’environnement. De nouveaux clients viennent vers nous pour cette dimension green qu’ils ne trouvent pas ailleurs. Nous voulons toujours innover et testons actuellement des camions à hydrogène et des véhicules fonctionnant au colza. Nous avons beaucoup de projets. Nous voulons par exemple étendre les activités de Vert chez Vous et de notre messagerie Tam-Tam à d’autres grandes métropoles (Lille, Strasbourg, Nantes...) après avoir ouvert depuis 2011 des agences dans les villes de Paris, Marseille, Lyon, Toulouse et Bordeaux. Nous souhaitons également continuer notre développement à l’international en Italie, Allemagne et dans le reste de l’Europe. Pour Vert chez Vous, nous sommes par ailleurs en train de développer un outil permettant aux clients de suivre et de géolocaliser leurs marchandises en temps réel.

Vous avez reçu une distinction officielle « le coq vert ». De quoi s’agit-il ?
Le coq vert est une distinction de la BPI, de l’Ademe et du ministère de la Transition écologique et solidaire, qui récompense les entreprises s’engageant au niveau de la RSE et de la transition écologique. Côté RSE, une des priorités est la parité femmes-hommes. Nous travaillons pour qu’il y ait autant de femmes que d’hommes dans le comité exécutif du groupe. Nous avons aussi embauché une personne pour superviser notre politique sociale et lister ce que nous faisions déjà. Nos salariés bénéficient par exemple d’un intéressement sur nos résultats chaque année. Mais, comme pour la dimension environnementale, on peut toujours aller plus loin.

Propos recueillis par Matthias Hardoy

Sur la photo : Jennifer Labatut-Darbas, la présidente du groupe Labatut, qui propose des solutions dans le domaine du transport, de la logistique et de la distribution. Crédit : Labatut Group

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Jennifer-Labatut-Darbas-Labatut-Group-Nos-clients-viennent-pour,29894