Reprise d’Orchestra. Pierre Mestre fait le bilan du premier exercice de NewOrch

Pierre Mestre, PDG de NewOrch, se confie sur les nouveaux défis de son entreprise, créée dans le cadre de la reprise d’Orchestra. Pour l’exercice 2022, il cible environ 450 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Digitalisation, relocalisation, RSE… NewOrch, entreprise d’articles de puériculture et vêtements pour enfants (Saint-Aunès, Hérault) créée dans le cadre de la reprise d’Orchestra, fait face à de nouveaux défis. « Notre objectif, cette année, est de cibler 450 millions de chiffre d’affaires. Nos deux budgets d’investissements les plus importants sont l’amélioration des outils informatiques, afin de délivrer une information rapide et précise aux clients sur les stocks effectivement disponibles, et la rénovation du parc de magasins », explique Pierre Mestre, PDG de NewOrch. L’entreprise investit 3 à 4 millions pour ces deux sujets.

Le digital pèse désormais 25 % du chiffre d’affaires de NewOrch, dont 8 à 9 % de ventes Internet pures. L’achat numérique sert en effet à la prise de commandes en magasin, à adhérer au Club Orchestra, créer des listes de naissances, etc. « L’outil digital rend notre modèle beaucoup plus souple, les commandes pouvant être prises sur PC, smartphone ou tablette, à domicile, dans la rue ou sur le point de vente », précise le PDG, qui croit encore au réseau de magasins physiques. « Je crois en la résilience de notre modèle, qui est hybride. Les mamans attendent aujourd’hui d’avoir le choix, le prix et la rapidité de livraison. La densité de notre réseau est un atout pour répondre à ces attentes », assure Pierre Mestre. Des rénovations de magasins, déplacements ou agrandissements, ainsi que de rares ouvertures, sont prévus, dont une à Ajaccio.

Une cafétéria de 300 m2 en partenariat avec les Halles Solanid

NewOrch, créée il y a deux ans, clôture son premier exercice (sur 18 mois). « Les objectifs quantitatifs et qualitatifs du business plan ont été tenus. Le chiffre d’affaires atteint 636,7 millions d’euros, le résultat net 82 millions d’euros », précise Pierre Mestre. L’endettement financier de l’entreprise est de 80 millions d’euros, dont un PGE de 25 millions. 2 millions d’euros ont été reversé aux salariés l’an dernier dans le cadre d’un accord d’intéressement. « C’est le signe que la situation financière est redevenue saine », assure le dirigeant. Côté RSE, un accord d’intéressement est de nouveau mis en place, et une cafétéria de 300 m2 a ouvert au siège social à Saint-Aunès, en partenariat avec les Halles Solanid. « Une carte bio y est proposée, à des tarifs préférentiels. Pour le réseau, les tickets restaurant ont été triplés ».

NewOrch est créé par 110 actionnaires et détenu à 40 % par les principaux fournisseurs et franchisés, à 40 % par la famille Mestre et à 20 % par des actionnaires financiers. 430 magasins répartis dans 10 pays, dont les deux tiers en succursales, composent le groupe qui emploie 3.000 salariés.
Sarah Nguyen Cao Khuong

Sur la photo : Pierre Mestre, PDG de NewOrch. Crédit : DR.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Pierre-Mestre-fait-le-bilan-du-premier-exercice-de-NewOrch,34385