Toulouse. Avec Log’In, Daher inaugure son « laboratoire » pour la logistique du futur

Lundi 19 septembre, l’avionneur et équipementier aéronautique Daher a inauguré Log’In, une plateforme d’accélération logistique à Cornebarrieu, à deux pas de l’usine Lagardère d’Airbus.

Deux ans après le début de la crise sanitaire, Daher a déjà tourné la page. Là où ses homologues français Latécoère ou Figeac Aéro ont pris le bouillon, le groupe familial français a limité la casse. L’industriel prévoit 1,5 milliard d’euros de chiffre d’affaires, un montant supérieur à celui de l’avant-crise (1,2 milliard d’euros en 2019, NDRL). Après avoir supprimé plusieurs centaines de postes lors de la pandémie, l’avionneur et équipementier aéronautique, fondé en 1863, prévoit d’embaucher 400 personnes en France cette année.

toulecoba5.jpg

Pour tenir cet objectif chiffré, Daher s’est mis en ordre de marche. La diversification de ses activités est l’un des piliers de cette croissance : le groupe a injecté 15 millions d’euros dans Log’In, une plateforme innovante consacrée à la logistique dite du futur. Dans un bâtiment déjà sur pied de 18.000 m² – le Corlog planté en face de l’usine Lagardère d’Airbus, à Cornebarrieu - un espace de 600 m² est dédié à une plateforme, pensée comme un laboratoire, à l’intérieur de laquelle une vingtaine de start-up sélectionnées par le Conseil d’orientation stratégique (COS) testent leur innovation.

toulecoba8.jpg

Daher met à leur disposition des racks pour le stockage, des conteneurs, des bureaux ainsi que des quais de déchargement, si nécessaire. « Si leur technologie fonctionne et est valide, les entreprises peuvent ensuite les tester dans l’entrepôt à taille réelle, mais aussi chez un partenaire et même au-delà de la plateforme, dans la région », précise Didier Kayat, le directeur général de Daher. « Dans le monde de la logistique, le travail en mode collaboratif n’existait pas », soutient, à son tour, Patrick Daher, président du conseil d’administration de Daher.

Les contributions financières de la Région et de l’État

Si l’avionneur, qui emploie 3500 personnes en Occitanie, dont 1500 à Tarbes (Hautes-Pyrénées), a choisi Toulouse et sa proche banlieue, ce n’est pas un hasard. Loin de là. La présidente socialiste Carole Delga a su convaincre le groupe en allongeant l’enveloppe de financement de 7,5 millions d’euros. « On a obtenu le soutien sans faille de la Région, et ce, dès le début », confirme Patrick Daher. « Nous partageons les valeurs du groupe », assure, pour sa part, Carole Delga, qui précise que 156 millions de tonnes de marchandises transitent dans la région tous les ans. « Ce projet correspond aux objectifs que j’ai pour ma région : l’attractivité du territoire et l’innovation », cite la présidente, présente lundi 19 septembre à l’inauguration de Log’in. 

L’État a aussi mis sa pierre à l’édifice en apportant, dans le cadre du plan France Relance, 2,2 millions d’euros. Parmi les start-up retenues, une dizaine est déjà sur place, dont le Toulousain EasyMile, qui teste un camion électrique autonome pour bateaux, dans l’attente d’une commercialisation d’ici deux à trois ans.
Audrey Sommazi

Sur la photo de Une : de gauche à droite, Jérôme Leparoux, secrétaire général et DRH, Patrick Daher, président du conseil d’administration de Daher, et Didier Kayat, le directeur général.
Crédits : Rémy Gabalda-ToulÉco.

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Toulouse-Avec-Log-In-Daher-inaugure-son-laboratoire-pour-la,35385