Trafic ferroviaire : Pourquoi il n’y aura pas de deuxième gare à Toulouse

Dossier spécial Bouchons, quel coût pour Toulouse ?

Aux heures de pointe la circulation est aussi surchargée sur les rails. Pas de quoi soulager
les embouteillages ! Pour délester le trafic, les opérateurs du ferroviaire préfèrent
réaménager les infrastructures et augmenter la capacité des trains plutôt que de créer
une nouvelle gare.

Logiquement, l’usage du TER se

pose en alternative aux embouteillages

toulousains pour les habitants

de l’agglomération. Mais le

rail a aussi ses limites. Avec 250 TER quotidiens

et 40.000 voyageurs par jour, dont 50%

transitent par la gare Matabiau, le service est

à bloc. Principalement aux heures de pointe.

« Nous sommes victimes de notre succès »

déplore Charles Marziani, vice-président du

Conseil (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Traffic-ferroviaire-Pourquoi-il-n-7304