Les artisans craignent une fausse concurrence

édition du 6 octobre 2009

Artisans et professionnels de tous poils s’ hérissent à la seule évocation du statut d’auto-entrepreneur. Avec ce régime, la plupart considèrent qu’il s’agit d’une entrée à deux portes sur le marché du travail sans en avoir les mêmes obligations, pour afficher les mêmes services.

« Nous sommes dans un pays de Droit. Si on a les mêmes droits, on doit avoir les mêmes obligations. Je suis contre tout régime dérogatoire parce que cela crée une fausse concurrence », s’alarme Pierre Pérez, le président de la Chambre de Métiers de Haute-Garonne.

Le défenseur des artisans et des petites entreprises s’insurge : « L’entreprise individuelle attendait d’être dopée et pas d’être dupée ». Les (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/CHEK-Les-artisans-craignent-une-1817