Death planner : une profession en devenir ?

Si l’organisation des funérailles reste le pré carré des pompes funèbres, celle qui consiste à préparer l’hommage au défunt peut être confiée à des sociétés spécialisées. Un secteur sur lequel une seule société toulousaine s’est positionnée jusqu’à maintenant. Sans succès…

Se retrouver autour d’un repas à l’issue de la cérémonie, célébrer la mémoire du défunt… Cette démarche, qui peut choquer certains, était pourtant très courante par le passé. « La mort n’a jamais été aussi taboue que de nos jours, et dans une société devenue hygiéniste, la plupart opte pour des cérémonies cachées et très rapides », observe Elisabeth Casasus, co-fondatrice de Hamadryades. Quitte à le regretter (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Death-planner-une-profession-en-1951