« Le Brexit va modifier la manière de commercer en Europe »

Enseignante chercheuse à Toulouse Business School, Louise Curran est spécialiste des sujets de commerce international.

Louise Curran, quel est l’état d’esprit de vos interlocuteurs ?
Ils sont inquiets ! Les chaînes de valeur sont très intégrées sur ces thématiques qui constituent l’essentiel du commerce européen. Les grandes compagnies sont mobilisées et ont déjà mis des stratégies en place, mais les PME ne savent pas nécessairement quoi faire, ni comment.

Que doivent craindre les entreprises ?
Elles doivent en particulier se préparer aux évolutions des douanes et des réglementations. Concernant les douanes, ce sont non seulement les conditions tarifaires qui vont changer, mais aussi les temps de vérification des produits qui vont considérablement augmenter. Il n’y aura plus de priorités pour les produits européens.

Quelles sont les particularités pour l’Occitanie ?
Les particularités sont liées aux secteurs représentés dans la région. Je pense à la filière agro-alimentaire, avec des droits de douane qui vont augmenter et des entreprises souvent de taille modeste, mal dotées techniquement pour travailler à l’export hors Europe. Les lourdeurs administratives et les frais supplémentaires risquent d’être compliqués à dépasser. Je pense aussi aux industries pharmaceutique et cosmétique, ainsi qu’aux secteurs de la logistique ou de l’aérien, pour lesquels les problématiques de réglementation vont avoir un impact sur les flux commerciaux. Quel que soit le scénario, le Brexit va modifier la manière de commercer en Europe.
Propos recueillis par V.R.

Source : https://www.touleco.fr/Le-Brexit-va-modifier-la-maniere-de-commercer-en-Europe,28013