Architecture : le complexe de la brique rose

« Une solution pas innovante, mais de qualité », telle est l’opinion de certains « pros » de l’architecture à Toulouse, au sujet du projet de réaménagement de la rue Alsace Lorraine de Toulouse par le célèbre urbaniste parisien Bruno Fortier. La quatrième ville de France serait-elle incapable de procéder à des aménagements publics audacieux ? Pendant plus de 30 ans, il semblerait qu’elle ait freiné des quatre fers. Le réveil est difficile.

Pas de complexe d’infériorité à avoir, « la qualité de l’architecture toulousaine se situe au même niveau que celui des grandes agglomérations », affirme Jean-Loup Marfaing, du CAUE 31. Mais d’ajouter « nous n’avons pas encore de grands programmes ambitieux ». Sentence confirmée par Philippe Moreau, conseiller à l’architecture de la DRAC : « le gros travail sur l’espace public n’a jamais été fait ». Les grands (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/check-VRA-dossier-ville-de-plouc-2074