ToulÉco

Publié le mercredi 29 mai 2019 à 17h42min par Rémy Gaubert

« Un centre européen pour fédérer les acteurs publics et privés autour de la confiance numérique »

En 2019, le Parlement européen a adopté le dispositif de certification en matière de cybersécurité. Abdelmalek Benzekri, Pierre-Henri Cros et Afonso Ferreira, membres de l’Irit, l’Institut de recherche en informatique de Toulouse, expliquent le projet européen « Cybersec4Europe  (...)

Quel est le rôle de l’Irit ?
Notre leitmotiv est « l’Informatique au service de l’humain ». L’Irit est le plus gros laboratoire de recherche en informatique du CNRS. Nous couvrons l’ensemble des problématiques de recherche liées à l’informatique. L’Institut regroupe les forces en informatique des trois universités toulousaines et de l’Institut national polytechnique de Toulouse. Cela représente près de 750 personnes. Un de nos sept domaines d’application stratégiques est la cybersécurité.

Votre structure a été sélectionnée dans le cadre du projet Européen pour la cybersécurité. En quoi consiste votre participation ?
La cybersécurité est une préoccupation centrale de l’Europe. Il y a quatre projets pilotes labellisés à l’échelle européenne pour l’implémentation et la gouvernance d’un réseau européen de centres de compétences en cybersécurité. Chacun a construit une manière de répondre et nous sommes en plus en charge de la coordination des quatre pilotes. Notre projet « Cybersec4Europe » a la volonté de mettre en place très rapidement un centre de compétences en région. En novembre prochain, nous accueillerons à Toulouse les quatre projets pour organiser une manifestation sur trois jours à laquelle devraient participer la Commission européenne ainsi que des représentants du Conseil et du Parlement européen. Nous voulons à cette occasion créer une structure de préfiguration du futur centre, accrédité par la communauté européenne.

À quoi ressemblera ce centre ?
Il regroupera les institutions avec lesquelles nous sommes en pourparlers, ainsi que des laboratoires de recherche et des industriels. Notre projet est en phase avec la stratégie recherche et innovation de la Région Occitanie. Il est en outre à l’écoute des besoins des champs sectoriels. Il dresse l’inventaire des technologies supports et apporte des réponses en construisant des démonstrateurs. Cela passe par l’innovation et la recherche de nouvelles solutions lorsque les besoins ne sont pas couverts. Le centre et le réseau ont pour objectif de produire une élévation du niveau global de protection informatique. Nous souhaitons fédérer tous les acteurs aussi bien publics que privés. C’est tous ensemble que nous montrerons qu’il y a une dynamique et une attractivité sur le territoire en renforçant la confiance dans le numérique.

À qui s’adresse ce projet ?
Nous avons organisé début avril une première rencontre avec les parties prenantes de la cybersécurité que sont les artisans, les PME, et les grands groupes pour mieux évaluer leur compréhension du sujet et la nature de leurs besoins à court, moyen et long terme. Cela nous donne une première base pour ensuite les recenser au niveau européen afin d’en extraire une feuille de route.
Propos recueillis par Rémy Gaubert

Sur la photo : Abdelmalek Benzekri et Pierre-Henri Cros, membres de l’Irit. Crédits : Hélène Ressayres - ToulÉco

Agenda

Retrouvez une présentation du projet Cybersecurity For Europe dans le Grand atelier des Rencontres Cybersécurité d’Occitanie, mardi 4 juin à 14h, à l’hôtel de région Occitanie à Toulouse. Inscription de la journée sur le site des organisateurs. Entrée gratuite.