Aéroport Toulouse Blagnac, le pari chinois

La prise de participation du consortium Symbiose dans le capital de la société Aéroport Toulouse-Blagnac marque un tournant dans l’offensive de la Chine en France. En investissant pour la première fois dans une infrastructure aéroportuaire, les nouveaux actionnaires posent les jalons d’une stratégie plus ambitieuse qui ne se limitera pas à Toulouse.

Dans un aéroport, les bruits et les rumeurs sont à la dimension des couloirs. A Toulouse- Blagnac, on aura tout entendu. Depuis le 4 décembre, date à laquelle l’État a choisi le consortium chinois Symbiose, associé au Canadien SNC-Lavalin, pour reprendre 49,99% des parts qu’il détient dans le capital de la société ATB, le microcosme toulousain s’agite, des informations se répandent, difficilement (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Aeroport-Toulouse-Blagnac-le-pari-chinois,16695