« Barcelone veut devenir un partenaire stratégique pour Toulouse »

Enric Domingo, journaliste et directeur des nouveaux projets chez WAI Entretainement à Barcelone

« Personne* n’ignore l’intérêt que Barcelone porte au pôle d’industrie aéronautique et spatiale qui s’est développé à Toulouse.
La Mecque de la Méditerranée occidentale, admire sans honte, à son tour, la capitale du Grand Sud et souhaite être son égal.

En Catalogne, comme dans toute l’Europe Occidentale, nous vivons des temps de transformations économiques plus profonds de ce que nous avions imaginés ; les secteurs industriels traditionnels rétrécissent à vue d’œil ; les coûts de production et la compétitivité globale poussent de nombreuses entreprises à délocaliser leur production et, peut-être dès demain, elles pourraient délocaliser la conception même du produit. D’autre part le secteur des services continue de croître jusqu’à atteindre un poids considérable dans l’économie.

Les deux préoccupations principales pour les responsables économiques de l’Espagne est de savoir comment donner une impulsion aux activités à haute valeur ajoutée, l’innovation, et en même temps comment maintenir un haut degré d’occupation industrielle. Une recette facile à formuler et extrêmement difficile à mettre en application... Pour les profanes, on peut traduire simplement : développement des entreprises « point com » ou alliance avec des entreprises technologique.

Justement, le modèle dont on peut s’inspirer, dans cette recherche de valeur ajoutée, c’est la grande capitale du Sud Ouest. Le grand Cluster des industries aéronautiques et de l’espace crée et piloté par Toulouse est l’exemple que nous devons suivre. Le nombre de ses emplois de haute technologie, en croissance, et le maintient de certains postes de travail industriels génèrent une simple et totale admiration.

Cela fait déjà quelques temps que Barcelone a décidé de se pencher sur l’industrie aéronautique, un secteur qui ne fait pas partie de ses activités traditionnelles. Pour l’impulser il a été créée en 2000 « Barcelona Aeronautics & Space Association (BAIE) » et 5 ans plus tard une impulsion significative au « Centro Tecnologico de Aeronautica y del Espacio (CTAE) », dans lequel participe l’Université Polytechnique de Catalogne, qui réunit une vingtaine d’investisseurs et un vivier d’entreprises. Aujourd’hui cela représente 3% du PIB catalan en croissance constante.

Barcelone ne prétend pas imiter le chemin réalisé par Toulouse, ni bien sûr, se substituer à elle, mais plutôt se joindre à ce grand pôle de compétitivité mondial. Barcelone souhaite devenir un partenaire stratégique pour la capitale du Grand Sud, en lui proposant des opportunité de compétitivité et en établissant des synergies.

Barcelone possède déjà son port sec sur la plate-forme logistique du Nord toulousain ; la capitale catalane, leader du trafic portuaire en Méditerranée occidentale, possède aussi un aéroport qui avec l’ouverture d’une voie sur la mer, pourra offrir des rotations aériennes 24h/24h. Les travaux pour le TGV à la frontière permettra une meilleure compétitivité entre les deux villes, améliorant, ainsi l’axe autoroutier européen E9 qui les relie. Mais avant tout cela, il favorisera les échanges industriels et la recherche. »

*Traduction assurée par Mélanie Degoy


Enric a été directeur de publication chez Editur Barcelone. Il a été nommé en juillet 2008 directeur des nouveaux projets chez WAI Entretainement à Barcelone. Depuis novembre 2007, il est aussi directeur de la communication externe du « Cercle des Nouvelles Technologies de Catalogne ».

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Barcelone-veut-devenir-un-563