Ce que Toulouse gardera de l’Euro 2016

Alors que Toulouse doit accueillir ce dimanche 26 juin son dernier match de l’Euro 2016, avec les huitièmes de finale, la Ville rose fait déjà les comptes, non sur la fréquentation mais sur les équipements qui resteront sur site.

En attendant la fin de la compétition, l’heure est à un premier bilan. Laurence Arribagé, l’adjointe au maire en charge des sports, souhaite que l’Euro laisse dans la Ville rose « le souvenir d’un événement festif, qui s’est bien passé ». « Et dont nous conserverons aussi l’héritage », souligne l’élue. L’héritage, c’est le nom donné à l’enveloppe de 20 millions d’euros que l’UEFA va partager entre les dix villes (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Ce-que-Toulouse-gardera-de-l-Euro-2016,19566