L’hôtellerie toulousaine rate le virage 2013

Une bonne capacité hôtelière pour le tourisme d’affaires, mais une fragmentation du marché en défaveur de la clientèle loisir : le secteur hôtelier envisageait la candidature de Toulouse telle une perspective de développement « extraordinaire ».

101 équipements hôteliers et 7100 chambres intra muros : Toulouse connaît un taux d’occupation satisfaisant. Le paradoxe réside dans la fréquentation élevée de la clientèle d’affaires (70%) au détriment du segment de tourisme d’agrément.

Or le nombre de congrès organisés chaque année évolue à la baisse. La concurrence des métropoles françaises et européennes se durcit. Dans ce contexte, la candidature de la (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Developpement-hotelier-toulousain-415