Les professionnels du droit apprivoisent l’IA avec prudence

Poussés à intégrer de plus en plus le numérique dans leur profession, les avocats toulousains y voient un gain pour certaines tâches sans valeur ajoutée. Mais ils craignent que l’excès d’automatisation ne nuise à l’indépendance de la justice, et à l’accessibilité du droit à tous les justiciables.

Le 21e siècle sera numérique et la justice le sera aussi. Notre profession a toujours su faire preuve d’adaptation ». Le bâtonnier de l’Ordre des avocats de Toulouse, Manuel Furet, à la tête du cinquième barreau de France, introduisait ainsi ses voeux pour 2019. Les cabinets de la Ville rose utilisent les technologies numériques depuis une dizaine d’années, à commencer par le Réseau privé virtuel des (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Les-professionnels-du-droit-apprivoisent-l-IA-avec-prudence,26624