Particuliers et collectivités face au défi de mieux consommer

Dossier : Les enjeux de l’eau en Occitanie - épisode 2

En 2050, le déficit en eau atteindra 1,2 milliard de m3, soit la moitié du volume actuellement consommé sur le bassin Adour-Garonne. Si nous ne parvenons pas à réaliser des économies et à freiner les pollutions, le prix de l’eau augmentera. Mais il existe des solutions pour aller vers une meilleure gestion quantitative et qualitative de la ressource.

Le bassin Adour-Garonne est particulièrement exposé au changement climatique. Le déficit en eau atteindra 1,2 milliard de m3 en 2050 si les usages actuels se maintiennent. Les étiages (périodes de l’année où le niveau d’un cours d’eau atteint son point le plus bas) deviennent plus sévères et plus longs. 929 petits ruisseaux de Haute-Garonne ont été déclassés fin 2017, pour n’être plus considérés que (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Particuliers-et-collectivites-face-au-defi-de-mieux-consommer,26042