YOUYOU

ToulÉco

Publié le mardi 6 février 2018 à 19h44min par Philippe Font

Aéroport Toulouse-Blagnac. La Ville rose espère une liaison aérienne vers la Chine dès 2019

Il y a quelques semaines, une délégation toulousaine a rencontré son homologue chinoise afin de signer un protocole d’accord concernant l’ouverture d’une ligne vers la ville de Zhengzhou. L’ouverture commerciale est attendue pour le printemps 2019.

Le printemps 2019 sera-t-il celui de l’ouverture d’une ligne aérienne entre Toulouse et la Chine ? Suite à la visite d’une délégation composée d’élus de Toulouse Métropole, de représentants de l’aéroport, de Casil Europe et de la compagnie XL Airways, une lettre d’intentions a été signée avec la ville de Zhengzhou, à deux heures au sud-ouest de Pékin, pour la mise en place de deux vols hebdomadaires entre avril et octobre à partir de 2019.

« Les compagnies chinoises desservent toutes Paris, notre objectif est de viser les villes secondaires d’autant que depuis Zhengzhou il n’existe aucune liaison vers l’Europe : on va tenter notre chance », s’enthousiasme Catherine Gay, directrice du développement au sein de l’aéroport Toulouse-Blagnac. Et la plate-forme aéroportuaire affiche des arguments de taille : Casil Europe, société de gestion d’ATB appartient à un consortium privé chinois, et surtout ATB s’est hissé en 2017 au cinquième rang national (troisième de province) en voyant son trafic progresser de près de 15% pour dépasser les 9 millions de passagers. La compagnie XL Airways est fortement pressentie pour exploiter cette future ligne.

Un potentiel pour les grandes métropoles françaises

« L’avantage de cette compagnie régulière est qu’elle va concerner tous types de passagers, loisirs et professionnels, que ce soient les Toulousains ou les Chinois », ajoute la directrice de développement pour qui la zone de villégiature de la clientèle chinoise dépasse les seules frontières de la région d’Occitanie. Lors de la visite en Chine, la délégation toulousaine a également noué des contacts avec la ville de Tianjin, située à une demi-heure de Pékin, déjà connue des Toulousains pour accueillir une usine d’assemblage d’Airbus et une antenne de l’Enac.

« La Chine possède un fort potentiel de développement dans les années à venir », confirme Luc Bereni, directeur commercial chez XL Airways, pour qui les grandes métropoles françaises, dont Toulouse, ont une carte à jouer avec les aéroports chinois.

Mais pour le représentant de la compagnie française, rien n’est fait concernant la liaison entre Toulouse et Zhengzhou. « Nous sommes dans une période exploratoire, il faut encore discuter et négocier, nous pourrons parler d’ouverture de la ligne quand les premiers billets seront à la vente. Pas avant », affirme encore Luc Bereni. Une commercialisation qui devrait intervenir en septembre 2018 pour l’ouverture de la ligne au printemps 2019.
Philippe Font

Sur la photo : Signature de la déclaration d’intention concernant l’ouverture d’une ligne entre Toulouse et la ville de Zhengzhou. Crédits : DR

1 Commentaire

Répondre à cet article