ToulÉco

Publié le dimanche 22 juillet 2018 à 19h30min par Armelle Parion

Aluminium. En rachetant GNS, Sotralu Group s’ouvre les portes de l’Europe

Article diffusé le 18 avril 2018

En faisant l’acquisition de GNS, le spécialiste portugais des serrures et accessoires pour portes et fenêtres en aluminium, Sotralu renforce son positionnement en Europe du sud et prévoit de développer le grand export. Objectif : étendre sa gamme et sa présence géographique.

Sotralu group, qui conçoit, fabrique et commercialise des poignées et des serrures pour les portes et les fenêtres en aluminium depuis 1978, et dont le siège est à Muret, avait déjà racheté l’entreprise italienne Erreti, en 2012. L’acquisition du groupe familial portugais GNS, en février dernier, est la deuxième opération de croissance externe en Europe du groupe.

« Notre stratégie est d’avoir la gamme la plus large possible, et d’être présent sur un rayon géographique étendu. C’est pourquoi nous poursuivons deux axes de développement : notre croissance organique, en développant l’export, et notre croissance externe, grâce au rachat de sociétés en cohérence avec les besoins complémentaires de notre gamme », résume Thierry Saint-Claire Deville, président de Sotralu, dont l’actionnaire majoritaire depuis 2012 est Bridgepoint Development Capital.

Trois savoir-faire différents

Le groupe industriel détient désormais trois usines en Europe du Sud, une au sud de Toulouse, une à Bologne et une à Porto, exploitant trois savoir-faire différents. « En France, nous sommes leader sur la niche des fenêtres coulissantes et cette position sur ce segment du marché nous donne une grande force. Les Italiens sont spécialisés dans les fenêtres à frappe, les ouvertures à l’italienne, à la française et oscillo-battantes, et les Portugais sont en pointe sur les serrures de portes. Nous couvrons ainsi toute la gamme des produits dont nos clients ont besoin ». Les clients de Sotralu sont les concepteurs de fenêtres.

Cette couverture complète permet au groupe de se positionner sur l’export depuis 2010, dans toute l’Europe, mais aussi en Chine, en Afrique du Nord et du Sud, et au Moyen-Orient. Sotralu prévoit de s’étendre cette année en Indonésie et de prospecter en Asie du Sud-est, en particulier en Malaisie, et de renforcer sa présence en Inde, en Chine et au Moyen-Orient. « L’Inde sera probablement notre première destination pour le grand export cette année, tout comme l’Allemagne est notre premier client en Europe ».

35 millions de chiffre d’affaires et 10% de croissance

La moitié du chiffre d’affaires 2017 a été réalisé à l’export. « Nous espérons maintenir cette part en 2018. Nous tablons sur 10% de croissance par an dans les prochaines années, sachant que le grand export augmente de 20 à 30% », affirme Thierry Saint-Claire Deville, qui prévoit 35 millions d’euros de chiffre d’affaires pour 2018, dont 8 millions d’euros provenant de sa filiale portugaise. Le nombre d’employés du groupe atteint 200 personnes.

Sotralu vise désormais d’autres opérations de croissance externe, en Europe du sud, mais pas seulement. A moyen terme, le groupe souhaite proposer des accessoires pour d’autres types de fenêtres, comme les fenêtres à l’anglaise. Les marchés en Chine et en Inde présentent des particularités qui leur sont propres : on n’ouvre pas ses fenêtres vers l’intérieur, mais vers
Armelle Parion

Sur les photos :
En haut : Thierry Saint-Claire Deville, le Pdg de Sotralu. Crédits : Sotralu.

En bas : Vue d’un site de production de Sotralu. Crédits : DR