Après AZF, la SNPE veut accueillir les chimistes innovants

Tandis que sa privatisation est actuellement discutée dans les hautes sphères du pouvoir, le site toulousain de la SNPE Matériaux Energétique continue à accueillir des PMI innovantes, à commencer par la Mepi, dont il est partie prenante.

19 outils de production et près de 500 salariés avant l’explosion du site AZF, contre 3 outils et moins de 100 salariés aujourd’hui. Le site toulousain de la SNPE Matériaux Energétique (SNE) illustre à lui seul l’évolution de l’industrie chimique régionale depuis 7 ans. Si l’entreprise publique incarne, à sa manière, la fin d’un « âge d’or », elle témoigne également du renouveau d’un secteur qui mise (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Apres-AZF-la-SNPE-veut-accueillir-731