Idée reçue n°2 : Les agriculteurs vivent de subventions

Si l’idée persiste, elle est loin d’être une réalité. Le plus souvent, les aides de la PAC* ne permettent qu’à maintenir l’activité des bénéficiaires sans rémunération du travail, ni du capital.

L’Europe, qui fait face à une multitude de nouveaux besoins : climat, eau, biodiversité, a mis des conditions d’obtention à sa politique agricole, bouleversant la conduite des entreprises.

Pour Pierre Passemard, conseiller en développement au CER France Tarn**, « … pour 2018 la commission européenne oblige la profession agricole et ses fournisseurs à baisser de moitié l’utilisation des pesticides, (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Idee-recue-no2-Les-agriculteurs-3707