Politique et urbanisme : une voie sans issue ?

Un élu peut-il dessiner la ville, et diriger les projets des promoteurs ? Jean-Luc Moudenc et Daniel Benyahia, actuel adjoint en charge de l’urbanisme, rêvent à l’unisson de Montpellier, Nantes ou encore de Barcelone. Mais alors pourquoi est-ce que Toulouse s’immobilise sous le joug d’une architecture si molle ?

Pour Daniel Benyahia, les élus disposent de leviers qui peuvent orienter la qualité de l’urbanisme : « Nous pouvons initier des projets, ce qui est le cas des éco-quartiers. Ou acheter du foncier, comme à la Cartoucherie où 30 hectares ont été façonnés par la ville. » Les élus maîtrisent le foncier et son aménagement dans le cadre des Zones d’aménagement concerté. Mais les aplats de couleurs rouges ou (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Politique-et-urbanisme-une-voie-3577