ToulÉco

Publié le lundi 15 mai 2017 à 21h30min par Philippe Font

A Villemur-sur-Tarn, l’usine Safran s’envole vers la digitalisation

Fournisseur des câbles équipant les avions et hélicoptères d’Airbus, Safran développe un plan de digitalisation de ses processus de fabrication de câbles. Dès cette année, plusieurs nouveaux équipement vont être installés.

L’usine de câblage aéronautique Safran installée à Villemur-sur-Tarn continue sa modernisation dans la fabrication des harnais et armoires électriques pour avions. Employant 550 salariés sur 10.000 m², l’usine installée dans son nouveau bâtiment depuis 2011 appartient à la division Safran Electrical & Power. Celle-ci emploie près de 14.000 salariés dans une douzaine de pays à travers le monde.

Situé au nord de Toulouse, l’établissement dirigé par Valentin Safir a pour vocation de devenir un site pilote. La majorité des opérations d’enfichage de câbles sur les circuits électriques fait appel à des manipulations manuelles. Mais celles-ci peuvent se transformer en véritable casse tête puisqu’il y a 580 kilomètres de câble sur un avion comme l’A380. Safran introduit donc progressivement de nouvelles technologies de digitalisation permettant de réduire les taux d’erreur : au cours de l’été 2017, la réalité augmentée sera introduite sur les lignes de montage.

Réduire le gaspillage et augmenter la productivité

« La machine sera là pour éviter de faire des inversions », commente Valentin Safir. Autre innovation : la digitalisation qui permet progressivement de remplacer le papier sur les schémas de montage. Lorsqu’il y a une modification à apporter sur un gros harnais, le digital jake board, ou gabarit digital, permet de faire la manipulation plus rapidement. Un gain de temps et de productivité. « Le procédé sera généralisé à certains postes quand cela sera utile », complète encore Valentin Safir.

Le système est déjà en place pour l’A350 depuis début 2017. Enfin l’installation d’un robot sous la forme d’un bras articulé sur une ligne automatique va également être installé sur le site dans quelques semaines. En phase de test, il aura pour mission d’étiqueter, de trier et de ranger les câbles. Objectif : réduire le gaspillage et éviter les processus d’interruption dans le cycle de production. Concernant la question des emplois que ces robots pourraient menacer, Valentin Safir s’est voulu rassurant en affirmant que « d’autres emplois seront créés dans des branches différentes ».
Philippe Font

Sur la photo : Le site de Safran à Villemur-sur-Tarn introduit progressivement de la digilitalisation sur ses chaînes de montage. Photo DR.