ToulÉco

Publié le lundi 30 octobre 2017 à 18h12min par Audrey Sommazi

Les métiers du Canal. Thierry Delcourt, le chaudronnier aux 150 écluses

Dossier spécial Canal du Midi 2/4

Thierry Delcourt, chaudronnier, fait partie des 350 employés qui travaillent au sein de la direction territoriale sud-ouest VNF. Ils sont chargés de concilier succès touristique, dopé par le classement à l’Unesco il y a vingt ans, et préservation du patrimoine.

Les Toulousains ne se doutent pas que le 65 allée des Demoiselles est un bassin d’eaux calmes. Les cales de radoub sont une enclave de paix au cœur de la ville avec ses bateaux immobiles, visibles depuis la piste cyclable… jusqu’au moment où démarrent la scie à ruban et la plieuse.

Car dans l’une des halles, l’activité bat son plein. Des gerbes d’étincelles, l’odeur du métal brûlant et la flamme bleue du chalumeau animent cet espace. Voici le bureau de Thierry Delcourt. Ce chaudronnier décide il y a vingt ans de quitter sans remords le secteur privé pour tenter sa chance au concours des VNF.

Pour la beauté des ouvrages du canal

« Je ne voulais plus travailler pour des pièces en série. Car on ne savait pas où elles étaient posées. Ici, notre travail, qui consiste à restaurer les portes et vannes des écluses usées par la rouille, de souder les pièces et de les assembler, n’est pas soumis à la concurrence. Et je trouve beaux les ouvrages du canal. J’aime les restaurer », explique-t-il.

Thierry Delcourt est désormais à la tête d’une équipe de cinq chaudronniers, qui en plus de leur travail du métal sont formés au tournage et au fraisage pour réhabiliter les ouvrages du canal du Midi et ses 150 écluses. « Je fais beaucoup d’administratif », concède-t-il, regrettant que ses déplacements sur le terrain soient désormais moins nombreux
Audrey Sommazi

Sur la photo : Thierry Delcourt, chaudronnier à VNF. Crédits : Rémy Gabalda - ToulÉco.