ToulÉco

Publié le mercredi 21 novembre 2018 à 18h37min par Béatrice Girard

Toulouse. Un gigantesque centre de logistique urbaine va sortir de terre à Fondeyre

Vingt-deux millions d’euros de travaux sont programmés pour construire un centre logistique de 20.000 m² à Toulouse Fondeyre. ToulÉco lève le voile sur ce projet.

A l’heure de l’explosion du e-commerce (+12% par an selon la fédération du commerce en ligne), la régulation des trafics de marchandises et des livraisons de colis en centre-ville, devient un enjeu majeur pour les communes et Toulouse n’échappe pas à cette règle.

Toulouse Métropole a confié dès juillet 2017, une concession de vingt-deux ans pour la gestion du marché d’intérêt national (MIN) et de la zone logistique de Fondeyre, au consortium Lumin. Composé de Semmaris (gestionnaire du marché de Rungis), Poste Immo (la foncière du groupe La Poste) et la Caisse d’Epargne Midi-Pyrénées, le groupement affiche des perspectives d’investissements d’envergure pour faire du MIN de Toulouse, rebaptisé Le grand marché, le deuxième de France.

Le plus grand centre de logistique urbaine après Paris

Dans ce cadre, Toulouse Logistique Urbaine, filiale de Lumin, investit 22 millions d’euros pour construire une plateforme de près de 20.000 m², appelée à devenir le plus grand centre de logistique urbaine de France (hors Paris). Situé sur un foncier de dix hectares, le projet a été confié à l’architecte Eric Lapierre (agence Elex). Le permis de construire est en cours d’instruction et les travaux devraient débuter en avril 2019.

« Les cinq bâtiments du centre routier existant de Fondeyre seront détruits pour laisser la place à deux grandes halles de 9000 m² chacune », décrit François Cantinaud le directeur de Toulouse Logistique Urbaine. Ces bâtiments avec des toits en forme de sheds typique de l’architecture industrielle ne seront pas dédiés à du stockage, mais à recevoir de très grands volumes de colis en transit pour de très courtes durées. Ils compteront aussi 2000 m² en température dirigée, pour le transit de denrées alimentaires. Objectif ? Répondre aussi bien aux besoins des grands opérateurs internationaux de type Fedex ou UPS, qu’à ceux des acteurs locaux qui proposent du transport spécifique.

Pour accueillir à la fois des poids lourds classiques et des véhicules légers, les nouveaux bâtiments afficheront des proportions imposantes : 200 mètres de long, 40 mètres de profondeur, 100 ports à quai et autour de 3000 m² de bureaux de part et d’autre. Les porteurs du projet estiment en effet que 50 à 70.000 colis transiteront quotidiennement par cette plateforme et que 400 à 500 personnes travailleront sur place. Le projet prévoit aussi l’aménagement d’un parking sécurisé de 144 places dédié aux poids lourds. Le premier bâtiment sera livré mi 2020, le second en 2021.
Béatrice Girard

Sur la photo : Fondeyre va accueillir en 2021 le plus grand centre de logistique urbaine de France après Paris. Crédits : DR

1 Commentaire

Répondre à cet article