ToulÉco

Publié le dimanche 18 février 2018 à 19h30min par Philippe Font

Toulouse et le TGV : chronique de rendez-vous manqués (1/5)

Selon les conclusions du rapport Duron, la liaison grande vitesse entre Toulouse et Paris ressemble à un serpent de mer. Alors que les principales métropoles sont desservies par le TGV, Toulouse reste à quai. Qui veut écarter la Ville rose (définitivement ?) du TGV ?
Alors que Lyon, Marseille et désormais Bordeaux ont leur TGV, Toulouse court depuis plusieurs années après son train à grande vitesse. Se faisant doubler dans cette course par Strasbourg, Rennes et Montpellier. En veut-on à Toulouse au point que la Ville rose soit empêchée d’être reliée à Paris par (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte