Les salariés de la SAM au pied du mur

Ce vendredi 19 novembre, les salariés de la SAM (Société aveyronnaise de métallurgie), installée à Viviez dans l’Aveyron, ont donné de la voix devant le tribunal de commerce de Toulouse. Car, au même moment, cette juridiction devait examiner l’intention de reprise portée par l’ancien dirigeant du groupe Patrick Bellity.

Après une heure d’attente au son des pétards, ils apprennent que le tribunal demande à Renault, le client quasi unique de l’usine, de s’engager d’ici mercredi 24 novembre sur le volume de commande, dans la perspective d’une reprise par Patrick Bellity.

En fonction de la décision de l’équipementier automobile, le tribunal peut décider vendredi 26 novembre, dans son délibéré, de fixer une audience pour examiner cette unique offre, soutenue financièrement à la fois par l’État et la Région Occitanie, ou d’acter la liquidation sèche de l’usine, qui emploie 340 salariés.
Ces derniers, sous le choc, ont voté à l’unanimité le blocage de l’usine lundi 22 novembre, à partir de 5 heures du matin. Une nouvelle assemblée générale des salariés est prévue ce jour-là, à 11 heures, pour décider des actions à mener.
A.S.
Photo : Rémy Gabalda

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Les-SAM-au-pied-du-mur,32553