Sam. Le brasier de la colère

Le constructeur français Renault ne croit pas au projet de reprise de la Sam porté par un ancien dirigeant du site. Une décision condamne cette usine spécialisée dans la métallurgie, qui emploie plus de 340 salariés, à la liquidation.
Ici, les employés de la Sam brûlent leur carte électorale devant l’entreprise à Viviez, dans l’Aveyron, abasourdis par les décisions du constructeur automobile Renault de lâcher la fonderie aveyronnaise. Ils veulent également dénoncer l’inaction de l’État.

Photos : Rémy Gabalda

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/Sam-Le-brasier-de-la-colere,32616