Rocco Femia, symbole d’une mémoire italienne

article diffusé le 7 juillet 2016

En bon italien, le fondateur de la revue Radici voit son quotidien et sa vie rythmés par le chant. Et c’est naturellement en musique, à travers les plus populaires airs du bel canto, qu’il a souhaité raconter la grande diaspora transalpine des XIXe et XXe siècles.

Qu’il endosse son costume de journaliste ou de metteur en scène, producteur et chanteur, Rocco Femia poursuit une même finalité : le partage d’histoires humaines, individuelles ou collectives, présentes ou passées, en guise d’invitation à observer l’Histoire. Celle du monde entier au travers de celle de sa terre natale, l’Italie, marquée par le plus grand exode de l’époque moderne. Entre 1860 et 1976, 27 (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Rocco-Femia-symbole-d-une-memoire-italienne,19700