ToulÉco

Publié le dimanche 18 août 2019 à 18h00min par Béatrice Girard

Mon Chasseur Immo part à la recherche du logement idéal à Montpellier et Toulouse

article diffusé le 5 juin 2019

Créé en 2012 à Montpellier par Frédéric Bourelly, Mon Chasseur Immo, spécialisé dans la recherche de biens à vendre pour les particuliers, se déploie dans toute la France et ouvrira un bureau à Toulouse en 2020. Entretien.

Frédéric Bourelly, quel est le principe de Mon Chasseur Immo ?
Mon Chasseur Immo est une plateforme de services et d’aide à la recherche immobilière exclusivement destinée aux acquéreurs. Nous l’avons créée après avoir fait le constat que cela n’existait pas vraiment ! En effet, les professionnels, agences ou mandataires se contentent de créer des portefeuilles de biens immobiliers pour vendre ceux qui leur ont été confiés. Grâce à l’appli Mon Chasseur Immo, l’acquéreur se voit proposer une liste de biens hyper qualifiée en fonction de ses critères de recherche, avec des précisions sur les services de proximité et l’environnement du bien. Il peut, bien sûr à tout instant, échanger avec le chasseur immobilier qui se consacre exclusivement à sa recherche.

Qui sont vos clients types ?
Des cadres en mutation qui manquent de temps et ne connaissent pas bien le marché de la ville dans laquelle ils vont s’installer ; mais aussi des gens qui achètent seuls et ont besoin d’être accompagnés. Notre objectif est de faire gagner du temps à ces acheteurs en leur évitant des visites inutiles. En effet, nous avons mis au point un outil qui nous permet de scanner sur le web 95 % des biens disponibles correspondant aux critères de nos clients. La moyenne des visites est de 2,7 biens. Ensuite, nous centralisons toutes les démarches et leur proposons une mise en relation avec différents partenaires (courtiers, notaires, assurances, etc.).

Combien coûte cette prestation ?
Notre client est l’acheteur, c’est lui qui nous rémunère par un pourcentage du montant de la transaction. Cela coûte 4900 euros TTC pour des biens jusqu’à 100.000 euros et 5900 euros TTC pour des biens jusqu’à 200.000 euros. Au-delà, le pourcentage devient dégressif. .

Le siège de Mon Chasseur Immo est basé à Montpellier, mais vous vous déployez fortement en France. À Toulouse, quels sont vos objectifs ?
Mon Chasseur Immo existe depuis 2012 et nous nous appuyons aujourd’hui sur un réseau de 100 chasseurs immobiliers dans toute la France. Le siège Montpelliérain compte vingt salariés, mais nous avons aussi des bureaux à Paris, Lyon et Bordeaux. À Toulouse, nous comptons à ce jour cinq chasseurs et aimerions ouvrir un bureau dès l’année prochaine car nous anticipons une probable hausse des prix, notamment avec l’arrivée annoncée de la troisième ligne de métro. Nous avons enregistré 400 transactions en 2018 et tablons sur 700 transactions cette année. L’Occitanie représente à ce jour 20 % du marché.
Propos recueillis par Béatrice Girard

Sur la photo : Frédéric Bourelly le CEO de Mon Chasseur Immo envisage d’ouvrir un bureau à Toulouse dès 2020. Crédits : DR