AZF : le procès en appel s’est ouvert pour quatre mois

C’est parti pour quatre mois de débats et de batailles d’experts à la recherche de la vérité. Le procès en appel de la catastrophe d’AZF a débuté ce jeudi 3 novembre salle Mermoz, à Toulouse. L’éventuelle présence de Total et de son ancien p-dg, Thierry Desmarets, sur le banc des prévenus, à nouveau réclamée par des parties civiles, devrait être examinée par la cour ce vendredi.

Dix ans après l’explosion de l’usine AZF qui fit 31 morts et des milliers de blessés, deux ans après la relaxe « au bénéfice du doute » de Serge Biechlin et de Grande Paroisse, le procès en appel de la catastrophe s’est ouvert ce jeudi 3 novembre, salle Mermoz, devant la cour d’appel de Toulouse. Un « procès d’exception » selon les mots mêmes de son président, Bernard Brunet, qui a dit mesurer « l’immense (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/AZF-le-proces-en-appel-s-est-4869