Les torréfacteurs relancent la guerre du café

Enquête

La brèche dans laquelle se sont engouffrées dosettes et capsules de café ne cesse de s’élargir. Le marché du café « prédosé » a bondi de 40%, les ventes du café filtre diminuent. A Toulouse, Nespresso a ouvert son deuxième magasin le mois dernier. Face à l’invasion, les torréfacteurs toulousains ont dû réagir et faire des choix, pour résister coûte que coûte.

Pour faire face à la déferlante du café en dosette industrielle, les artisans toulousains s’organisent. Leur arme ? Un savoir-faire bien implanté en local. Mais la concurrence fait rage. « Les industriels nous vendent ça comme si c’était un diamant ! s’esclaffe Gérard André, responsable du café toulousain Saveurs des Tropiques. Nespresso ne vend pas du café, il vend Georges Clooney. » Même verdict sans (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Cafe-les-torrefacteurs-toulousains-958