Et si la LGV Bordeaux-Toulouse était abandonnée par la SNCF ?

Suite à une interview de Guillaume Pépy sur France Inter, le chantier de la LGV entre Bordeaux et Toulouse serait remis en cause. La Région et la Ville de Toulouse ont vivement réagi à cette annonce demandant des garanties sur la faisabilité du projet.

C’est l’interview de la discorde. Le 10 mars sur France Inter au micro de Patrick Cohen, Guillaume Pépy, le PDG de la SNCF a provoqué colère et consternation chez les partisans de la ligne à grande vitesse. A la question du journaliste, « Toulouse restera sans ligne TGV directe. Ça n’arrivera pas, il n’y aura pas d’autre chantier, c’est le dernier ? », la réponse de Guillaume Pépy est sans équivoque : « (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Et-si-la-LGV-Bordeaux-Toulouse-etait-abandonnee-par-la-SNCF,21448