L’idée business du mois : « Mon ami nounours »

Emmanuelle Beniflah, formatrice et coach marketing pour les petites entreprises, sélectionne pour vous, chaque mois, une de ses idées vitaminées pour créer un business.

D’où vous est venue cette idée ?
J’ai vu ce concept pour la première fois dans une galerie commerciale à Sao Paulo, puis de nouveau, à New York et l’animation drainait une foule considérable. Aujourd’hui, tout le monde veut avoir ses produits personnalisés, comme en atteste le succès des séries limitées ; mêmes les voitures (production en grandes séries) sont plus ou moins personnalisées, selon les options... Les enfants aussi veulent leur peluche personnalisée ; mieux encore, ils rêvent de créer leur propre nounours, un peu comme un ami imaginaire à qui ils pourraient se confier.

Concrètement de quoi s’agit-il ?
Il pourrait s’agir d’un commerce ambulant de fabrication de peluches sur mesure grâce à une machine à rembourrer. Mais, on pourrait également imaginer un stand, situé sur des marchés, dans des galeries commerciales, des écoles, des fêtes d’entreprises, des salons ou même aux domiciles des particuliers. Tout démarre avec une peluche « vide » à choisir parmi différents modèles : ours, lapins, chiens, chats…ou même poupées. Le client - l’enfant - donne vie à sa peluche en actionnant lui même la machine, pour garnir son nouvel ami. Ensuite il insère à l’intérieur de la peluche, un boitier en forme de cœur, qui par simple pression, se met à battre, et déclenche automatiquement la chanson ou le message préalablement choisi. Il a également la possibilité d’enregistrer son propre message. Vient alors la phase du choix des vêtements et accessoires pour personnaliser la peluche : robes de soirée, tenues de foot, pyjamas, déguisements, chapeaux, foulard, lunettes, chaussures, mini sac à dos …et costumes traditionnels régionaux.
Pour installer la peluche, on peut imaginer une petite photo et un packaging sympa en décor de maison dans lequel la tête de la peluche sort par une fenêtre. La peluche ainsi visible de l’extérieur, éveille la curiosité des autres clients, puis des personnes croisant sa route, alimentant ainsi un bon bouche-à-oreille.

Pourquoi les franchises « Build a Bear » n’ont pas marché en France ?
Le prix de vente final ne doit pas être trop élevé, pour ne pas freiner les ventes, ce qui a été fatal pour ces franchises en France. Il faut donc veiller à réduire les coûts, et l’option du magasin ambulant permet de faire des économies de locaux.
Il convient aussi d’adapter la garde robe et les accessoires à une clientèle française, plus raffinée et attentive à la mode ; les touristes étrangers n’en seront que davantage convaincus. On peut alors opter pour des partenariats avec des entreprises ou artisans locaux, pour une fabrication française, tout en veillant aux coûts d’achat.
Il faut aussi soigner l’accueil de la clientèle : le personnel doit expliquer les différentes étapes, accompagner les clients pour le remplissage et les conseiller sur les tenues et accessoires pour une totale satisfaction. Pour garder le contact avec le client après la vente et le fidéliser, il serait judicieux de proposer un espace personnalisé sur le site web.

Votre conseil « vitaminé » pour cette idée business ?
S’installer dans des magasins éphémères, des locaux, qui dans l’attente d’être vendus, sont disponibles sur des courtes périodes à petits prix !

Retrouvez la fiche pratique de l’idée du mois sur le site d’Emmanuelle Beniflah.

1 Message

Réagir à cet article

Source : https://www.touleco.fr/L-idee-business-du-mois-Mon-ami-5603