A Toulouse, plusieurs acteurs se disputent le covoiturage courte distance

article diffusé le 28 mai 2017

L’arrivée du mastodonte BlaBlaCar, qui va tester le covoiturage domicile-travail entre Toulouse et Montauban, confirme la bonne santé de ce secteur. Un marché sur lequel s’était déjà focalisé la start-up toulousaine Coovia depuis 2012 et la SNCF depuis 2013 via sa filiale iDVroom.

La plateforme de covoiturage Blablacar a annoncé le lancement d’une application dédiée aux trajets domicile-travail, disponible dans un premier temps entre Reims et Châlons-en-Champagne et entre Toulouse et Montauban, avant d’être étendue à toute la France en 2018. Baptisé Blablalines, l’offre sera restreinte aux trajets domicile-travail. David Larcher, qui a lancé la société toulousaine Coovia en 2012 (...)

La lecture de cet article est réservée aux abonnés :

Je m'abonne Je me connecte

Source : https://www.touleco.fr/Le-covoiturage-ne-connait-pas-la-crise,21961